Terme, Notion, Concept - Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne Access content directly
Book Sections Year : 2020

Terme, Notion, Concept

Abstract

Dans ce chapitre nous exposons et explicitons la nature de l’entreprise de « définition sémantique » des mots de la philosophie que fut le Vocabulaire technique et critique de la philosophie d’André Lalande, destiné, selon ce dernier, aux utilisateurs de concepts plutôt qu’aux « créateurs », et qui, par les intentions de l’auteur et la méthode de travail collectif qu’il instaura, plaça la langue et le discours au cœur de la réflexion. Si, selon Deleuze et Guattari, « La philosophie c’est l’art de former, d’inventer, de fabriquer des concepts », et donc une perpétuelle innovation dans la tradition, ce dictionnaire est également un répertoire destiné à stabiliser le vocabulaire spécifique d’une discipline. Il a une vocation normative et éthique car il vise, comme « guide détenteur du code de l'usage légitimé, image et mémoire de la langue » pour une communauté de locuteurs, l’accord des esprits, contre les risques de méprise et de division des savoirs. Il se fonde idéalement sur un système de notation à portée universelle reposant sur des « définitions sémantiques », des gloses explicatives des significations assignées aux termes, même s’il est difficile d’échapper complètement à l’encyclopédisme et à l’exposé doctrinal. Pourtant, l’exemple de la discussion introduite par Bergson sur le terme d’« immédiat », ainsi que sa critique du statut des définitions, montre qu’il n’y avait pas d’unanimité au sein de la Société française de philosophie concernant la nature des concepts philosophiques. L’enjeu de la controverse porte, d’un point de vue linguistique, sur le rapport entre la dénomination et la définition. La première est le représentant linguistique de la notion que la seconde explicite. Or la théorie de l’énonciation d’Antoine Culioli, qui place au cœur de l'activité de langage les opérations de représentation, de régulation et de référenciation et les relations entre le mot et la notion, la valeur référentielle et l’état de chose, permet de comprendre ce qui est en jeu dans l’opposition apparente entre une définition rationnelle du vague de la notion représentée par le terme « immédiat » (pour Lalande) et son impossibilité (pour Bergson). En nous appuyant sur les opérations de construction de la notion dans les termes de cette théorie, nous montrons qu’il est possible de donner une consistance linguistique à la formation et au statut des concepts philosophiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDucard_2020_Terme-notion-concept_LL.pdf (253.02 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-04217203 , version 1 (26-09-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04217203 , version 1

Cite

Dominique Ducard. Terme, Notion, Concept : Le cas exemplaire du Vocabulaire de Lalande. Frédéric Cossutta. Les concepts en philosophie. Une approche discursive, Lambert-Lucas, pp.233-249, 2020, Le Discours philosophique, 978 2 35935 315 0. ⟨hal-04217203⟩

Collections

UPEC CEDITEC
15 View
7 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More