Le droit de la procréation en France et en Allemagne - Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne Access content directly
Theses Year : 2018

Reproductive rights in France and Germany

Le droit de la procréation en France et en Allemagne

Abstract

In France and Germany, the legal treatment of procreation is often presented as a means of limiting abuses, guaranteeing the founding values of society while ensuring the protection of the human body, the individual and human dignity. This framework appears necessary to combat the abuses that would be possible if procreative freedom were enshrined. But is it really the principle of protecting life and the person that constitutes the main paradigm of procreation law? Taking Michel Foucault's and Giorgi Agamben's reflections on biopolitics as a theoretical framework, it appears that it is not the protection of biological life, zoe, bare life, i.e. the simple fact of living, common to all living species, that the state intends to protect, but only certain of its forms: the good life - that is, the axiologically and politically significant good life. The various regulations in the procreative field - contraception, abortion, medically-assisted reproduction and surrogate motherhood - are intended to implement processes of normalization of life, particularly visible in relation to the family and physical and mental disability.
Le traitement juridique de la procréation est volontiers présenté, en France et en Allemagne, comme servant à limiter les dérives, à garantir les valeurs fondatrices de la société tout en assurant la protection du corps humain, de la personne et de la dignité humaine. Cet encadrement apparaît comme nécessaire pour lutter contre les abus que la consécration d’une liberté procréative rendrait possibles. Mais est-ce réellement le principe de protection de la vie et de la personne qui constitue le paradigme principal du droit de la procréation ? En prenant notamment pour cadrage théorique les réflexions de Michel Foucault et de Giorgi Agamben sur la biopolitique, il apparaît que ce n’est pas la protection de la vie biologique, zoe, la vie nue, c'est-à-dire le seul fait de vivre, commun à toutes les espèces vivantes, que l’État entend protéger mais seulement certaines de ces formes : la vie bonne - c'est-à-dire la vie bonne, celle qui est axiologiquement et politiquement significative. Les diverses réglementations du champ procréatif - contraception, avortement, procréation médicalement assistée et gestation pour autrui - entendent mettre en œuvre des processus de normalisation de la vie, particulièrement visibles en ce qui concerne la famille et le handicap physique et mental.
Fichier principal
Vignette du fichier
Laurie Marguet - Le droit de la procréation en France et en Allemagne (thèse).pdf (7.32 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-04331417 , version 1 (08-12-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04331417 , version 1

Cite

Laurie Marguet. Le droit de la procréation en France et en Allemagne : Etude sur la normalisation de la vie. Droit. Université Paris Nanterre, 2018. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-04331417⟩

Collections

UPEC
27 View
8 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More