Hayes (Ingrid), Radio Lorraine cœur d’acier, 1979-1980. Les voix de la crise , Paris, Presses de Sciences Po, coll. « Académique », 2018, 348 p. - Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne Access content directly
Other Publications Politix Year : 2020

Hayes (Ingrid), Radio Lorraine cœur d’acier, 1979-1980. Les voix de la crise , Paris, Presses de Sciences Po, coll. « Académique », 2018, 348 p.

Abstract

Tirée d'une thèse en histoire sociale soutenue en 2011 à l'Université Paris 1, cette monographie retrace la genèse et le fonctionnement de Radio Lorraine cœur d'acier (LCA). La « radio de lutte » de la CGT est lancée clandestinement le 17 mars 1979 depuis un studio de l'ancien hôtel de ville de Longwy, en Lorraine, à l'aide d'une antenne installée sur le toit de l'église. La naissance de LCA se situe à la croisée de deux mobilisations relativement indépendantes l'une de l'autre. D'un côté, la mobilisation des ouvriers de la sidérurgie du bassin de Longwy qui, depuis une annonce de restructuration annoncée en décembre 1978 par l'État et les directions d'entreprise, se battent pour préserver les milliers d'emplois menacés. D'un autre, le mouvement des « radios libres » qui, depuis 1977, milite pour l'abolition du monopole d'État sur la radiodiffusion et s'accompagne de la création de centaines de stations illégales sur tout le territoire français. Au départ, Radio Lorraine cœur d'acier a pour objectif de faire grossir les rangs d'une manifestation prévue à Paris le 23 mars 1979. Finalement, elle va émettre pendant quinze mois, jusqu'en juillet 1980 et constituer une expérience radiophonique très singulière. Vont s'y côtoyer des syndicalistes, des ouvriers sidérurgistes, pour partie immigrés, des femmes de salariés, des commerçants, des membres des classes moyennes intellectuelles, ainsi que des milliers d'auditeurs. Une étude estime que près de 60 % de la population du bassin de Longwy a écouté la radio entre mars et décembre 1979. Comment rendre compte d'un tel « miracle social » ? L'auteure y voit l'occasion de réaliser une histoire par le bas permettant de restituer la « complexité de l'expérience ouvrière » grâce à un matériau oral (987 cassettes de soixante à quatre-vingt-dix minutes couvrant une année de diffusion) complété par des sources imprimées ainsi que des entretiens avec des témoins directs et des responsables syndicaux.
No file

Dates and versions

hal-04285820 , version 1 (14-11-2023)

Identifiers

Cite

Benjamin Ferron. Hayes (Ingrid), Radio Lorraine cœur d’acier, 1979-1980. Les voix de la crise , Paris, Presses de Sciences Po, coll. « Académique », 2018, 348 p.. 2020, pp.191. ⟨10.3917/pox.130.0191⟩. ⟨hal-04285820⟩

Collections

UPEC CEDITEC
16 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More