Formes du négatif et altérité lors d’interactions entre élèves et enseignants dans des situations d’apprentissage contextualisées - Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne Access content directly
Journal Articles La Nouvelle revue – Éducation et société inclusives Year : 2021

Formes du négatif et altérité lors d’interactions entre élèves et enseignants dans des situations d’apprentissage contextualisées

Abstract

Through what is said between teachers and students is revealed what is not told, implied, unthought. The condition for the emergence of these unspoken lies in taking into account the otherness of the interlocutors, while respecting the heterogeneity of the points of view of each. Far from being an obstacle, such heterogeneity proves to be a resource for exploring the gaps between what the teacher understands from what the other is saying, but also what he ultimately understands not having understood when discovering the diversity of possible interpretations of the discourse of the other. This necessary articulation of the experience of otherness with the discovery of the unspoken legitimizes the epistemological challenge of a field corpus made up of both a video-ethnographic approach and a clinical approach, in a coupling objective data and interviews with the teacher reflecting the subjects' point of view. The collaboration between practitioner and researcher promotes a reflexive approach for teachers who are concerned with understanding their relationship with learners.
À travers ce qui se dit entre enseignants et élèves est mis à jour ce qui est tu, sous-entendu, impensé. La condition d’émergence de ces non-dits réside dans la prise en compte de l’altérité des interlocuteurs, dans le respect de l’hétérogénéité des points de vue de chacun. Une telle hétérogénéité, loin d’être un obstacle, s’avère une ressource pour explorer ce que l’enseignant comprend de ce que dit l’autre, mais aussi ce qu’il comprend in fine ne pas avoir compris en découvrant la diversité des interprétations possibles du discours de l’autre. Cette nécessaire articulation de l’expérience de l’altérité et de la découverte de non-dits légitime l’enjeu épistémologique d’un corpus de terrain constitué à la fois d’une approche vidéo-ethnographique et d’une approche clinique : c’est donc un couplage de données objectives à partir des enregistrements vidéo des interactions entre élèves pendant des cours de SVT (Sciences de la vie et de la terre) et de données subjectives recueillies à partir d’entretiens de type compréhensif auprès de l’enseignant concerné. La collaboration entre praticien et chercheur favorise une démarche réflexive chez l’enseignant, soucieux de comprendre son rapport aux apprenants.
Fichier principal
Vignette du fichier
formes du négatif et altérité.pdf (734.65 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04439757 , version 1 (05-02-2024)

Identifiers

Cite

Christiane Montandon. Formes du négatif et altérité lors d’interactions entre élèves et enseignants dans des situations d’apprentissage contextualisées. La Nouvelle revue – Éducation et société inclusives, 2021, N° 91 (5), pp.13-29. ⟨10.3917/nresi.091.0013⟩. ⟨hal-04439757⟩

Collections

UPEC LIRTES
6 View
13 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More