Le texte marqué au coin de la psychanalyse - Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne Access content directly
Journal Articles Langage & inconscient : revue internationale Year : 2007

Le texte marqué au coin de la psychanalyse

Abstract

Selon la conception de Peirce, l’action d’un signe (representamen), en rapport avec un objet de représentation, est de déterminer un interprétant à entrer lui-même en rapport avec cet objet. Nous donnons un exemple de lecture romanesque ordinaire (Si j’étais vous… de Julien Green) où, au détour d’une scène, survient, par incidence, un autre texte, un aphorisme du philosophe Henri Maldiney, tenu en mémoire, qui sera l’interprétant de ce qui est ainsi entré en résonance dans l’esprit du lecteur pour créer de nouvelles relations de signification. Le cours de la lecture viendra confirmer ce rapprochement par le repérage de motifs insistants, déployés à partir de la scène initiale. L’hypothèse de lecture, issue d’une théorie psychanalytique de l’image du corps (Gisela Pankow) qui s’appuie sur la phénoménologie existentielle, ouvre la dimension imaginaire du texte à l’expérience du corps, au fondement de l’activité symbolique de représentation. Nous nous interrogeons, à partir de cet exemple, sur les conditions de validation de l’acte interprétatif.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDucard_2007_Le texte marqué au coin de la psychanalyse_L&I3.pdf (98.17 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution
Licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

hal-04221294 , version 1 (28-09-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04221294 , version 1

Cite

Dominique Ducard. Le texte marqué au coin de la psychanalyse. Langage & inconscient : revue internationale, 2007, 3, pp.55-64. ⟨hal-04221294⟩

Collections

UPEC CEDITEC
5 View
8 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More